En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Etablissement

2MMV Maison de la Justice et du Droit

Par CATHERINE CLAMENS, publié le mardi 24 octobre 2017 16:50 - Mis à jour le mardi 24 octobre 2017 16:56
mez 1.jpg

La Maison de la justice et du droit (2MMV)

Nous avons été accueillis jeudi 12 octobre 2017 par Madame Berthaud, coordinatrice du conseil départemental d'accès au droit, qui nous a proposé de découvrir les différents panneaux de l‘exposition « question de justice 13/18 » :

  • Mes devoirs : respecter la loi
  • Mes droits : le droit d’expression ; le droit d’instruction ; le droit d’être entendu, protégé, défendu ; le droit à une justice adaptée ; un nom, une filiation, une nationalité
  • Les infractions à la loi : les contraventions, les délits, les crimes

Nous avons choisi chacun une carte jaune et une carte verte, qui renvoyaient à un thème en lien avec la justice : la drogue, le mariage, la religion, la violence, le vote, l’IVG …

Tour à tour, nous avons lu les différentes situations décrites sur les cartes et avons échangé entre nous et avec Mme Berthaud pour valider ou invalider nos réponses.

Avec les cartes jaunes, nous avons pu évoquer par exemple les injures (un élève insulte son professeur sur les réseaux sociaux : c’est interdit et punissable d’une amende), le recel (un homme détient des objets du cambriolage dernier : il est condamnable d’une amende), les relations sexuelles (un surveillant du lycée, majeur, a des relations sexuelles consenties avec une lycéenne, mineure : Si la majorité sexuelle est située à 15 ans, cette pratique est interdite car le surveillant a autorité sur elle de par sa fonction) .

Sur les cartes vertes étaient écrites des questions auxquelles on devait répondre :  

Par exemple : « Les parents peuvent-ils envoyer leurs enfants en maison de correction ? » non, cela n’existe plus depuis 1945. « Peut-on conduire à l’âge de 16 ans ? » oui. « Peut-on être condamné lorsque l’on est mineur ? » oui, à partir de 10 ans et la prison à partir de 13 ans. « Nos parents peuvent-ils être condamnés à notre place lorsque l‘on est mineur ? » Non, seul celui qui a commis l’infraction est puni, mais nos parents peuvent être sanctionnés pour défauts de surveillance.

Pour terminer, deux d’entre nous ont joué le rôle de procureur. Les deux procureures ont lu le livre de la loi sur lequel est indiqué la peine maximum correspondant aux infractions présentées sur les cartes jaunes.

 

 

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe